Flupa organisait l’année dernière à Bordeaux le premier UX Camp en France. Fort de l’implication des participants ce jour là et de l’envie répétée de vivre à nouveau ce format d’événement, nous récidivons pour l’édition 2017 mais à Nantes cette fois-ci. Sponsor de cet événement, l’école ECV Digital en plein centre ville, nous accueille cette année.
Pas facile de trouver les mots qu’il faut pour faire venir du monde, surtout quand nous ne pouvons afficher aucun programme à l’avance. En effet, selon les principes d’un barcamp, ce sont les participants présents qui définissent, le matin même, le programme de la journée en proposant leurs sujets, ensuite soumis au vote de tous.
Nous avons désormais une meilleure vision de ce que nous pouvons vous proposer et des bénéfices à y participer. Pour la simple raison que nous l’avons déjà vécu !

La soirée inspirante

Afin de vous immerger dans l’expérience proposée par ce nouveau format, nous convions un orateur inspirant la veille au soir dans un cadre convivial.
N’appartenant pas à l’univers UX mais dont le métier incite à penser à l’utilisateur (chef gastro, parfumeur, artiste, scénographe…), il a pour mission de vous faire sortir de votre cadre et de vous préparer à la journée du lendemain.
En effet, quoi de mieux qu’échanger sur une thématique décalée et autour d’un verre pour créer les bonnes conditions des ateliers du lendemain. Oser penser autrement, découvrir un univers peu banal pour oser proposer des sujets le lendemain.
L’année dernière, nous avions convié Eric Boistard, directeur de Stéréolux, haut lieu de vie du numérique nantais. Il nous a raconté l’aventure de ce projet, comment l’équipe prend en compte les différents publics et comment s’y mêlent les spectacles, concerts, expositions, le soutien à la création artistique, l’action culturelle, le développement économique et le festival Scopitone (musiques électroniques et arts numériques).
L’idée était aussi que vous ne soyez plus des inconnus les uns pour les autres. La dynamique étant déjà créée la veille, le contexte et les consignes étant déjà connus, cela a eu un impact sur le nombre important de sujets proposés le lendemain matin. L’orateur de cette année, nous l’espérons, sera confirmé fin octobre : encore un peu de patience !

Venez comme vous êtes

La richesse des échanges et des pratiques tient aussi du fait que les profils des participants étaient suffisamment diversifiés pour proposer différents regards, pas toujours conventionnels, pour partager leurs pratiques et leurs expériences, pas toujours digitales.
Parmi les 70 curieux de la première édition, nous avons accueilli des UX designers bien sûr mais aussi des étudiants, des DA, des Web designers, des développeurs, des UX researchers, des PO et des agilistes, des psychologues et même un architecte. Tous ont joué le jeu, animés par l’envie d’oser, tester, écouter, apprendre.
Certes, les personnes présentes étaient inégalement matures vis-à-vis de l’UX mais tout le monde était dans le même bain de cette expérience inhabituelle. Tout le monde s’est (presque) senti sur un pied d’égalité, et c’est pour ça que l’engagement de tous a été à la hauteur des attentes de chacun. Ne pas oublier l’une des règles structurantes : “Tous ceux qui viennent sont les bonnes personnes”. Une règle très bien comprise par les participants de l’année dernière qui n’ont pas hésité à partager leurs envies.
Ne pas oublier enfin un autre avantage d’un nombre important de sujets proposés : une meilleure qualité des sujets choisis par tous au final. Et c’est ainsi l’ensemble du niveau des débats et ateliers qui monte.
 

Les sujets abordés

A défaut de programme à venir, voici un extrait du contenu de l’édition 2016.
Certaines thématiques ont été davantage citées que d’autres.
Tout d’abord, plusieurs discussions autour du machine learning, des chatbot et de l’IA ont remporté de nombreux suffrages. A la fois sur des débats et sur des ateliers participatifs. Les contenus ne portaient pas tant sur comment concevoir une IA ou ce qu’implique de simuler un dialogue avec un chatbot. Mais aussi, pour l’humain, se rendre compte de l’impact sur son comportement et sa relation avec une machine.
L’humain, oui. Pour faire, en parler et faire vivre l’UX, il faut aussi bien sûr en avoir l’attitude. L’échange sur les soft skills était tout à fait approprié. D’autres sujets tels que l’UX et le bien être en entreprise ou le behavior design ont suscité l’intérêt également.

Par ailleurs, des ateliers ont eu lieu portant sur le modèle de Kano, le smoke test (très intéressante problématique sur la bonne méthodo à imposer face à une demande client qui n’est pas toujours bien définie, avec en plus des questions sur l’éthique de la démarche), la classique user journey (dans le retail), mais aussi la non moins classsique experience map (mais celle-ci portant sur l’onboarding d’un UX designer). Encore un exemple d’une application d’outils connus mais sur des problématiques peu souvent ou pas du tout abordées.
L’agilité n’était pas en reste et y avait aussi sa place (merci aux agilistes d’avoir participé!) avec des sujets portant sur le design sprint ou la product box (pour ce dernier atelier, il fut d’ailleurs intéressant de voir ce qu’il reste du principe une fois que le type de box change).
Nous tenons à préciser que les ateliers sont très libres quant à leur organisation et leur logistique, soyez libres d’adopter le format que vous souhaitez, voire même à tester des choses. Si vous avez envie de proposer un sujet mais qu’il nécessite du matériel particulier, venez équipés ou contactez-nous, nous verrons ce que nous pourrons faire.
Voilà ce qui s’est passé à Bordeaux en 2016. Cette année à Nantes, nous allons relever le défi de faire encore mieux, en tentant de vous procurer de nouvelles expériences et de maintenir la bonne qualité du contenu proposé. Toute l’équipe Flupa (aidée par une team d’étudiants de l’ECV Digital) en a envie, alors on va y arriver, non ?
Venez.
Pour en savoir plus sur l’événement : http://uxcamp.flupa.eu/
Et pour vous inscrire : http://uxcamp.flupa.eu/inscrivez-vous/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fill out this field
Fill out this field
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Menu